L’association SAUVEGARDE PATRIMONIALE DE CHÂTEL-MONTAGNE a pour but la préservation et la mise en valeur du petit patrimoine matériel : fontaines, calvaires, sites naturels et immatériels : coutumes, souvenirs, photos, de la commune.


Elle organise des chantiers de nettoyage, d’entretien mais aussi des activités permettant une meilleure connaissance du territoire : rallyes automobiles ou pédestres, sorties botaniques, spectacles.


Pour rejoindre l’association, la soutenir ou participer activement à ses actions, vous pouvez contacter :

Colette CAPDEBOSCQ : présidente.

Email : baboucap@orange.fr



Nous assurons aussi la logistique de groupes qui veulent faire des concerts dans l’église : autorisation de la paroisse, pose d’affiches, accueil : les basques d’Indara, l’orchestre biélorusse de cymballums Vedritsa, le groupe de gospel Solidéo.



 


 

Au niveau de la recherche sur le patrimoine :


En 2012 : la revue scientifique du Bourbonnais et du Centre de la France de 1888 signalait la présence d’une pierre gravée à Chargueraud sur la terre des Chassignes. Un habitant de Chargueraud se souvenait avoir vu cette pierre avec son instituteur. Cette pierre était gravée de signes soi-disant phéniciens. Après recherches, cette pierre a été étudiée par un instituteur de XIX° siècle, Mr Levistre, passionné de langues orientales, qui semblait voir des écritures phéniciennes partout ! Après étude de l’organisation des signes et consultation d’une personne ayant étudié le phénicien, les gravures sur la pierre sont seulement dues à des phénomènes naturels : traces de mousse, érosion. Mystère élucidé !

 

En 2013 : Identification d’une mardelle à Chargueraud. La mardelle est l’ancêtre des maisons de communauté. Elle était creusée dans un dénivelé du terrain et recouvert de branches pour faire le toit. Ce système était utilisé  aussi pour construire les burons en Auvergne. Il y a 25 ans il y avait encore le tour de la porte. Mme DUSSOURD a décrit ces demeures dans le cadre des communautés familiales rurales.

 

Nous recherchons des informations sur les Chargros, communauté qui serait venu d’Europe centrale, peut-être du sud de la Hongrie où ce nom existe encore. Nous recherchons des descendants pour essayer de retrouver l’histoire de ces immigrés. Certains de ces Chargros seraient partis en Algérie, Tunisie, Maroc au moment de la colonisation de l’Afrique du Nord au XIX° siècle.





 







© Copyright 2010 Design et Réalisation Trifiro-Développement