Visite de l'église et ses points importants


De pure architecture romane, elle intègre de façon harmonieuse les influences auvergnate et bourguignonne.

Le faux triforium de la nef se rencontre très rarement, il permet de rehausser la voute et assure un éclairage direct de la nef jusqu'aux bas-cotés.


Le massif ouest est assez unique avec un porche ouvert sur l'extérieur surmonté d'une tribune ouverte sur toute la largeur de la nef. La façade de ce porche bâtie sur deux plans de maçonnerie, creusée de huit niches sur trois niveaux, laissant apparaître le mur au fond duquel on a percé portes et fenêtres, est caractéristique de l'église de Châtel-Montagne.

Les deux volumineux piliers cylindriques terminent la travée droite du choeur qui demeure un vestige de l'église initiale.

Les chapiteaux, peu fouillés car taillés dans un granit très dur, peuvent sembler primitifs, ce qui rend l' interprétation de ceux qui sont figurés très difficile.



Trois statues en bois polychrome :
Une vierge à l'enfant du XV° siècle
Le Christ en croix sur sa poutre de gloire , du XV°siècle
La Piéta du XVI° siècle
Le chemin de croix peint sur tôle vers 1900





Le mécanisme d'horloge à renvoi de cardans acheté en 1927 grâce à une souscription
municipale.
 

 

 

 

 

 

 







© Copyright 2010 Design et Réalisation Trifiro-Développement